SCULPTURE-STRUCTURE

La  « structure-sculpture », un concept inventé par l’arÊTE pour qualifier ses différentes interventions.

La sculpture : Support culturel, elle crée un espace poétique et s’inscrit dans le champ artistique.

L’artiste est le maître d’œuvre, qui défend ardemment son point de vue.


La sculpture est le lieu d’une expérience esthétique et sensible, l’occasion de nous déplacer en dehors de nos habitudes, pour aiguiser notre perception du monde. Elle est pleine de vitalité et propice à la contemplation et au questionnement. Elle est le fruit de gestes spécifiques : façonner, modeler, assembler, concevoir, relier, coller, dupliquer, polir…Elle s’inscrit dans l’histoire de l’art, élargie aux pratiques contemporaines dans toutes leurs diversités. La structure : Comme l’épine dorsale, elle est fondamentale. C’est la charpente à partir de laquelle des chemins différents se dessinent. Elle s’insère dans l’histoire en s’ancrant dans un territoire, en travaillant dans une logique durable. Elle est le lieu de différentes activités, elle a ses propres usages : support d’expériences, de jeux, de dégustations, de débats, de confrontations, de contemplation, de plaisir, de transmission de savoirs et de savoir-faire.

La sculpture-structure associe des acteurs et déploie des pratiques, pour concevoir un objet artistique et poétique, créateur de lien social et respectueux de l’environnement. 

La structure-sculpture associe des acteurs et déploie des pratiques, pour concevoir collectivement un objet artistique et poétique, créateur de lien social et respectueux de l’environnement.

Entre corps et âme, une place sous les étoiles

Invités par la ZAC, Zone Attive di Cittadinanza, à intervenir une semaine dans la gare d’Ivréa en Italie. Nous nous y sommes déplacés avec nos outils, les matériaux des entreprises locales (plaques de métal perforé et tissus) et avons construit pendant une semaine avec les voyageurs, les habitants du quartier, des lycéens et des personnes en situation de handicap des pièces textiles et en métal brodé.

Un atelier géant

Un atelier géant, participatif, sur une semaine, ouvert à tous, rythmé par le son des annonces ferrovières. Toute notre bande s’y est collé, les ados aussi se sont pris au jeu. Les taches ont été minutieusement réparties : le tawashi, tissage, la découpe de T-shirt et autre textile, la broderie sur métal, le crochet. Il s’agissait de fabriquer des parois brodées, ainsi que de petits tapis, qu’on collectionnait pour qu’à Biella chacun puisse « trouver sa place ».

Des productions

Toutes ces productions allaient être transportées à la Cittadellarte chez Michelangelo Pistoletto. Il nous a accueilli un week-end afin d’exposé notre œuvre, notre œuvre fabriqué au creux d’une gare avec tant de gens…Nous aurions voulu qu’ils se déplacent tous, « il vecchio » et les autres, toutes les aventures condensées sur la toile de métal.

Un installation

Entre corps et âme, une place sous les étoiles, c’est ainsi que nous avons appelé cette installation. Le cube de l’art moderne, laissé en jeu, au mouvement des corps, aux apparitions dansées, juste prendre place avec son tapis. Petit peuple se créé une intimi – té, où le regard peut s’infiltrer.

L’ensemble est aujourd’hui exposé à la gare d’Ivréa, à proximité de la ZAC.

Thème : Overlay par Kaira.